Dem'act : oui mais, oui si... (juin 2012)

Joel Lamoise, BN : 

 
L'application Dem'Act part d'une bonne intention, car en plus de permettre la dématérialisation des actes, elle permet également de les standardiser. Mais les bonnes intentions ne suffisent pas.
 
Au moment des présentations (au ministère il y a quelques mois et en académie récemment), j'ai émis quelques réserves :
1. Les autorités de tutelles doivent être prêtes (on m'a certifié qu'elles le seraient. A-t-on "oublié" certains territoires ou certaines iles ?) ;
2. Les collectivités territoriales doivent accepter Dem'Act (il ne semble pas concevable de devoir procéder en parallèle avec de l'informatique et du papier) ;
3. Les procédures doivent être simples (pourquoi passer par des clé OTP quand tout se fait en EPLE ?)
 
  • Bien vérifier que les collectivités territoriales (CG et CR) sont parties prenantes de la dématérialisation des actes (et pas seulement consultées). Pour beaucoup, elles fonctionnent déjà comme cela en interne (en particulier pour le courrier, ce qui n'est pas sans leur poser problème dans leur stratégie de communication interne : il y a eu des personnels "oubliés" et ce n'est pas si fluide que ça le laisserait supposer)
  • Il serait bien que le (ou la) secrétaire académique me fasse part des difficultés rencontrées après avoir vu le positionnement des collectivités sur le sujet et s'être assuré que la préfecture est en mesure de recevoir les actes dématérialisés : il pourrait paraître difficile de comprendre que la dématérialisation ne concerne que les rectorats ou les DSDEN.
La position du SNPDEN

 

Un produit qui donne satisfaction quand il est présenté nationalement dégénère rapidement dans certains climats académiques. Il n'a jamais été question ni d'un déploiement général au 1° septembre, ni de clef OTP et, si le produit est normalement conçu, il ne doit nécessiter aucune "formation" (se forme-t-on quand on change de téléphone?) !
Il faut donc s’opposer à tout déploiement qui ne respecte pas le cahier des charges et ne l'accepter que dans les conditions mentionnées par Joël. De toutes façons, nous disposons d’une arme simple et efficace : ne pas s'en servir et continuer à envoyer du papier...

Voir aussi la discussion sur le forum

***
 
 
SNPDEN UNSA, le syndicat national des personnels de direction de l'éducation nationale
principaux, proviseurs, adjoints, lycées, collèges, enseignement secondaire et supérieur, ERPD, EREA
21 rue Béranger, 75003 Paris - tél. 0149966666 - Fax 0149966669 -
mèl : siege@snpden.net - © SNPDEN